Articles

Achat d’une première maison : 7 erreurs à éviter

Acquérir sa première maison est sûrement un événement majeur dans votre vie mais c’est aussi un projet très coûteux qui signifie souvent un engagement financier sur plusieurs années. Il y a des erreurs si fréquentes que l’acheteur-surtout le primo accédant-peut commettre.. et le regretter ! En voici 7 que vous devez impérativement éviter :
1) Se lancer tout seul dans « l’aventure »
On n’achète pas une maison comme on le fait avec une voiture ou encore un appareil électroménager, c’est beaucoup plus compliqué et coûteux. Il faut demander l’assistance des experts comme les agents immobiliers et les notaires. Cela inclut évidemment des dépenses supplémentaires mais vous fera également éviter les mauvaises surprises, les escroqueries et le surcoût. N’oubliez pas de bien vérifier les diagnostics immobiliers avant de signer le contrat.
2) Sauter sur la première occasion qui se présente
Il arrive à un candidat acheteur de tomber amoureux d’une maison visitée dès le premier regard ! Le « coup de foudre » est fortement déconseillé car vous ne saurez pas déceler les défauts et les inconvénients sérieux. Prenez votre temps, comparez entre plusieurs offres et pesez le pour et le contre pour bâtir une relation durable et épanouissante !
3) Négliger l’entourage de la maison
Vous aurez beau trouver la maison de vos rêves mais il faut bien choisir son entourage pour que votre quotidien ne se transforme pas en cauchemar. Vous devez vérifier la proximité des commodités et observer l’ambiance dans le quartier. Pensez à visiter la maison à des moments différents de la journée pour mieux « voir ». En plus de votre bien-être, la « réputation » du quartier est très importante si vous souhaitez revendre la maison ou la proposer à la location.
4) Se précipiter lors de la négociation du prix d’achat
Les vendeurs s’attendent à ce que les acheteurs potentiels négocièrent, c’est pour cela qu’ils fixent souvent un prix de vente qui dépasse la valeur réelle du bien : il y a toujours une marge de négociation. Même si vous trouvez la perle rare ne vous précipitez pas et n’affichez pas votre « excitation », faites une offre d’achat réaliste tout en laissant une marge de négociation.
5) Sous-estimer le coût réel de l’achat
En plus du prix achat que vous aurez négocié avec le vendeur il faut penser aux autres charges que vous devez payer avant d’obtenir les clefs de la maison de rêves : commissions des agents immobiliers ou des négociants, honoraires du notaire, taxes / impôts et autres frais d’acquisition. Tout cela sans parler des travaux de rénovation et de réaménagement lorsqu’il s’agit d’un logement ancien. Faites les bons calculs !
6) Mal préparer son plan de financement
Un bon plan de financement n’est ni optimiste ni pessimiste : Il doit être clair et réaliste ! En plus de vos économies vous aurez fort probablement besoin d’un crédit immobilier qui vous « accompagnera » durant de longues années. Vous devez évaluer objectivement votre capacité d’endettement/remboursement pour éviter les impasses. Pensez à faire appel à un courtier en financement pour dénicher les meilleures offres surtout celles destinées à un acheteur primo accédant.
7) Signer un compromis de vente défavorable
Le compromis de vente est un avant-contrat indispensable pour garantir qu’aucune des deux parties ne renoncera à accomplir la transaction. Toutefois il faut bien négocier les différentes clauses et surtout les conditions suspensives

A propos de l'auteur

Messages relatifs

Laisser une réponse

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.